Les Journées du Patrimoine - Le Pont Père Pire
En 1987, pour relier Wanze et Ben-Ahin, les 19.500 tonnes de béton du Pont Père Pire, en hommage à Dominique Pire, prix Nobel de la paix en 1958, sont “lancées” par-dessus la Meuse, par la rotation du pylône dont les haubans soutiennent le tablier. Cette réalisation était une Première Mondiale qui fera la réputation de ses concepteurs liégeois, le bureau Greisch. 

Sur le thème “patrimoine et innovation”, les Journées du Patrimoine Wallon 2022 permettront de revivre cette aventure de génie civil par le témoignage d’ingénieurs ainsi que par l’exposition d’objets et de documents techniques illustrant cette innovation.

La connaissance de grands ouvrages d’art construits par les anciens nourrit encore les avancées des techniques d’aujourd’hui. Dimensionner un pont dans son état final n’est pas le plus compliqué. Le bureau d’étude a aussi pour mission de proposer une méthode de construction la plus efficace, la plus sécuritaire, quelle qu’en soit la hauteur ou l’environnement. Les connaissances de l’ingénieur et surtout son imagination sont donc déterminantes.